CAMPAGNE DE SENSIBILISATION A BILONGUE



THEME DE LA CAMPAGNE: « DIALOGUE DANS LE FOYER POUR ÉMANCIPATION DE LA FAMILLE ».

            L’an 2014 et le 17 décembre, l’Association de Lutte contre les Violences faites aux Femmes LUCOVIFA et son partenaire NOUVEL HORIZON en collaboration avec la chefferie du quartier Bilongue dans L’arrondissement de Douala 3ème ; ont organisé une campagne de sensibilisation contre les violences faites aux femmes avec pour thème : « Dialogue dans le foyer pour l’émancipation de la famille ». Y étaient conviés, les Chefs des blocs, les présidents d’associations, les autorités administratives, politiques, culturelles, religieuses, sociales et les populations de bonne volonté de l’Arrondissement.
            Ce jour-là dès 15 heures, toutes les cibles étaient présentes à l’esplanade de la Chefferie du quartier Bilongue. Le programme de cette journée de sensibilisation était libellé comme suit :
·         Arrivée des populations, associations. Installation
·         Arrivée des chefs de blocs
·         Arrivée des autorités :

  • ØMonsieur le chef du quartier Bilongue
  • Ø monsieur le commissaire du 8e arrondissement
  • Ø Madame le représentant du commissaire central n° 2
  • Ø Monsieur le commandant de la brigade territoriale de Nylon
  • Ø Monsieur le maire Douala 3eme
  • Ø Mme la Déléguée  régionale du MINPROFF

·         Début des allocutions:
Ø Intervention du représentant du chef du quartier
Ø Mot de la présidente fondatrice de LUCOVIFA
Ø Intervention du déléguée régionale du MINPROFF
Ø Intervention de M. KAMNO Michel, président de NOUVEL HORIZON
Ø Exposé du consultant LUCOVIFA.
Ø Témoignages des femmes, hommes et jeunes filles en rapport avec le thème de la campagne
o    M. NGATAT
o    Mme Emérantine…
Ø Echanges – questions – réponses
Ø Exhortations au dialogue dans le foyer

·          Chaines de Télévision présentes: CRTV, DBS
Clôture et collation.
            Dans son allocution, le Chef du quartier de Bilongue à louer l’initiative et émis le vœu que les familles de sa circonscription après cette sensibilisation connaissent plus d’harmonie et de paix pour leur émancipation. C’était ensuite au tour de Mme DJEPANG présidente de l’Association LUCOVIFA de s’adresser aux populations. Dans son discours inaugural, on retiendra que plusieurs femmes et jeunes filles sans jamais avoir le courage d’en parler, subissent régulièrement des violences corporelles, morales et discriminatoires. Cas a été fait particulièrement d’une jeune femme d’environ 28 ans qui a été battue et blessée à la lame par son conjoint devant les yeux ahuris et en larmes de ses trois progénitures. En outre, la présidente a insisté sur la formation de la femme et la jeune fille au foyer en ce qui concerne leurs droits et leurs devoirs. Elle a annoncé qu’à la suite de cette campagne de sensibilisation des points focaux d’écoute pour femmes abusées seront créés dans les différents quartiers de la ville de Douala pour commencer. En conclusion elle a annoncé que des campagnes de sensibilisation comme celle-ci seront organisées régulièrement en collaboration avec les leaders d’opinion.
            Ensuite, la représentante du délégué régional du Ministère de la Promotion de la Femme et de la Famille (MINPROFF) a pris la parole pour louer une fois de plus l’initiative, et a reconnu le rôle primordial des organisations de la société civile telles que LUCOVIFA et NOUVEL HORIZON pour la promotion de la femme et de la famille en vue de l’émergence de notre pays, le Cameroun. Elle a rassuré ces organisations d’une collaboration franche  du gouvernement qu’elle représente malgré les moyens limités dont dispose le MINPROFF.
            Après les explications et éclaircissements du thème faits par M. KAMNO Michel président de l’ONG NOUVEL HORIZON, au cours duquel il a insisté sur la notion de première et seconde violence :
            La première violence qui est insidieuse, sournoise, inaudible et la seconde qui est visible, criarde, violente, traumatisante et fait souvent accourir les foules. Terminant ses propos, il a noté que la première violence était dans la plupart des cas, cause de la seconde. Par conséquent, il a invité les couples à éviter la première violence. Le consultant technique de LUCOVIFA dans son exposé luminaire sur le thème de la campagne de sensibilisation a présenté la femme comme une « abeille ». Il paraphrasa en disant que si nous voulons du miel pour nos familles, nous devons la ménager, l’entretenir pour qu’elle nous produise du bon miel, et si nous ne le faisons pas, elle nous pique d’où l’échec dans nos familles.
            Il y eût ensuite, des témoignages des femmes, d’hommes, et des jeunes filles en rapport avec le thème de la campagne de sensibilisation : « Dialogue dans le foyer pour l’émancipation de la famille ». La série des questions réponses nous a donné l’occasion de prendre conscience que plusieurs femmes subissent des violences en silence. D’où l’invitation de M. KAMNO Michel à rompre le silence, dénoncer leurs souffrances, prendre position et agir pour que leurs congénères ne subissent pas les mêmes sorts.
            En conclusion plus de femmes et de jeunes filles subissent de nos jours des violences dans nos foyers, nos familles. Recensées en 2007 autour de 18 femmes, elles ont été en cette année 2014 près de 109 femmes dans les registres de LUCOVIFA. D’où l’urgence telle qu’insiste toujours la Présidente de sensibiliser, informer, former, faire prendre conscience à celles-ci de leurs droits et devoirs inaliénables, et le bien fondé de dialoguer d’avantage, encore et encore dans nos familles.
            La campagne de sensibilisation s’est terminée autour de 19 heures  et 45 minutes par le partage d’un verre d’eau comme le veulent nos us et  coutumes africains au domicile du chef du quartier Bilongue.

Les autorités gouvernementales notamment, de droite à gauche: Mr le Commandant de Brigade Terre de Nylon, Mme l'Officier du Commissariat Centrale no2, Mme la Représentante de la Délégation Régionale du MINPROFF

Mme la Présidente expliquant le contexte de l’événement au journaliste de la chaine nationale, la CRTV

la présidente et le journaliste de la CRTV Littoral

Mr. le Conseiller technique no1 de LUCOVIFAdans son allocution spéciale:"La Femme est comme l'abeille, si vous l'entretenez, elle vous fournit du miel en abondance, si vous la maltraitez, elle vous pique..."

A gauche, autorités traditionnelles, émues par le discours du Conseiller

Le Partenaire Nouvel Horizon explique avec acharnement le Principal Thème du jour:"LE DIALOGUE DANS LE FOYER POUR L’ÉMANCIPATION DE LA FAMILLE"

Le partenaire persistant sur le Thème du jour dans son refrain:"DIALOGUE, DIALOGUE, DIALOGUE ..ET TOUJOURS DIALOGUE"

Témoignage poignant d'une victime, bénéficiaire de LUCOVIFA qui raconte ses débuts et ce qu'à fait l'association pour redevienne"Femme"

Jeux questions-réponses

les femmes suivent attentivement quelques témoignages(expériences vécues) et les conseils qui s'en suivent

Expérience très édifiante de Mme Emérantine, femme au foyer

Mme la représentante du MINPROFF s'apprête pour un interview de la chaine de télévision DBS

Intervention d'un membre de LUCOVIFA sur le thème de la Journée(toujours à travers une expérience vécue)

l'attention de la foule à l'écoute des différentes violences que subissent les femmes au quotidien

Mme la Présidente après interview de la CRTV

Mme la représentante du MINPROFF avec la chaine DBS

Mme Emérantine concentrée dans ses conseils aux femmes et aussi aux hommes pour un foyer réussi et durable

Mr Ngatat, chef de bloc 14, conseiller du chef du quartier Bilongue emboite le pas à Mme Emérantine, insiste sur les secrets d'une vie commune plus durable et sans violence

Mr Ngatat et le partenaire Nouvel Horizon en complicité sur le thème du jour

Mme la représentante du MINPROFF toujours avec les journalistes

Mr le représentant du chef Monsieur Talla, chef du quartier Bilongue, après son discours très acclamé

Mr le Commandant de la Brigade Terre de Nylon

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

INTERVENTION DE LUCOVIFA DEPUIS 2006