INTERVENTION DE LUCOVIFA DEPUIS 2006


Vous vous demandez sans doute et avec raison les résultats patents des activités traditionnelles de LUCOVIFA depuis 2006 qu’elle s'investie à l’effet d’atténuer les atrocités  que subissent les femmes (les enfants aussi) aux quotidien.

Eh bien soyez attentifs !


Constat : 
  •   Les principales victimes observées et rencontrées sont des femmes moroses, absorbées, suscitant  la compassion et à situation économique saumâtre.
  •   La répercussion s’oriente systématiquement sur les progénitures pour celles qui en ont, avant de continuer viscéralement son désastre dans notre environnement : Le phénomène persistant d’Enfant de la rue et d’Abandon de bébé ou de fœtus nous écœurent  et nous amène à renforcer les méthodes de notre combat. 
Actions :
  •   2006 : Les femmes promotrices de LUCOVIFA étant bien sûr des victimes, se décident de se tenir ensemble par la main afin d’améliorer leur sort ainsi que celui  des autres victimes, au lieu de s’éterniser dans leur cachot de désespoir : c’est ainsi que nait l’initiative d’une « Caisse Rose », caisse d’entraide créée et fournie par les membres et quelques sympathisants ou compatissants, au moment d’une situation d’urgence.
La première expérience ayant amélioré le quotidien des  18 femmes qui avaient  pourtant perdues complètement espoir d’une vie décente, regroupées sous le sigle "Projet LUCOVIFA ", ont retrouvé le sourire à travers l’éducation, la formation, le travail solidaire et les activités génératrices de revenu. Il est important de noter que la plupart d’enfants (6 sur 9)  de ces femmes qui avaient cessés brusquement la vie scolaire l’on retrouvée en 2007.
  •   2007-2008 : La rumeur de notre manœuvre se répand progressivement, et c’est ainsi que le groupe s’augmente à 33 et aussi d’autres activités pouvant améliorer la condition de la femme sans soutien selon le milieu. Le projet LUCOVIFA se transforme en "Amicale LUCOVIFA" à la sollicitation de ses membres.
  •    2009-2010 : La première Assemblée générale siège et décide à l’unanimité la création et la légalisation d’une véritable association afin de respecter la  normalisation des institutions de notre pays. Action  qui a effectivement été faite avec pour aboutissement l’obtention d’un Récépissé d’Autorisation d’œuvrer, par la Préfecture du  Wouri à Douala. C’est ainsi que l’Amicale LUCOVIFA devient  « l’Association pour la Promotion de la Lutte contre les Violences faites aux femmes et la Participation au Développement de la Femme Africaine ».
  • A l’occasion de la Journée Internationale de la Femme rurale, les femmes LUCOVIFA créent une nouvelle manière d’exploiter les tubercules de manioc, notamment le Tapioca amélioré en nutriments et conditionné. Le produit exposé au MINPROFF de Douala 1er à l’occasion de notre Journée, nous à valu toutes les félicitations d’abord de Madame la Déléguée qui présidait la fête, et aussi celles des Autorités et des invités. 
  suivez plutôt  ce lien http://lesassos.com/sn/LUCOVIFA/albums/356/3676
et http://www.assolucovifa.afrikblog.com
  •  LUCOVIFA a le privilège d’être contactée par une grande association Luxembourgeoise appelée PADEM « Programmes d’Aide et de Développement Destinés aux Enfants du Monde » pour une Coopération active, notamment dans le renforcement de notre capacité technique et financière.  
 
Grâce à cette coopération, le Centre d’Accueil-Accompagnement des victimes est ouvert à Douala, doté d’une ligne S.O.S qui fonctionne 24h/24 et d’une trousse de premier secours ou « boîte à pharmacie » pour des victimes ensanglantées et  abandonnées.

D’autres "co actions" nécessaires, dans l’optique de refléter parfaitement  notre principal slogan qui est [« Plus d’enfant de la rue », « plus d’enfant ou de fœtus abandonné », plus de violence sur la femme] telles que :
*Le Cabinet d’Avocats au Barreau du Cameroun de Me KOAGNE, situé à AKWA Douala, à la Rue Pau
*Monsieur le Dr. Moukam, gynécologue, dont le cabinet est situé à côté de la pharmacie des palmiers à Akwa, Douala
* Mme la Commissaire de Police Assaga Mbappe Penda, chef du groupement des affaires judiciaires et sociales du commissariat central n°1 de Douala
* Madame Edibe, Déléguée de la Promotion de la Femme et de la Famille (Arrondissement de Douala 1er) …
 *Monsieur Michel Kamno, Fondateur de l’organisation de la société civile NOUVEL HORIZON, facilitateur de création de micro projets, formateur en Leadership, psychologue
*La Chefferie du quartier Dibom2 et3
*La Paroisse  Pentecôte de New Town Aéroport
*et bien d’autres
accessoires pour exploitation des produits de mer

appui à l'autonomisation financière de la femme handicapée

photo de famille après la distribution des nécessaires pour exploitation commerciale aux bénéficiaires

accessoires pour fumage aux bénéficiaires

accessoires pour Call Box  à quelques bénéficiaires












entretien du partenaire NOUVEL HORIZON
accessoires pour exploitation de fumage et braisage de poisson
 
  •  6 jeunes filles en situation d’échec scolaire et de précarité financière (donc exposées aux violences) se perfectionnent en décoration à travers une demande de prise en charge  et accordée gracieusement  par  une Entreprise de Décoration, La Medina Gallery, dirigée par Madame Anne Ngongang,  située à Bonapriso à Douala et le  fleuriste René Décors situé au marché des fleurs du même lieu.
  • 30 jeunes femmes y compris les femmes handicapées bénéficient de notre programme d’Autonomisation financière de la Femme fragile du Littoral.
  • 30 fours de fabrication artisanale, 600kg de poisson et tous les autres accessoires et ingrédients d’exploitation en fumage et en braisage leur ont été fournis gratuitement, y compris la formation en ces métiers ; ceci grâce au précieux appui de l’association PADEM
  •  16 jeunes filles mères abandonnées à elles bénéficient d’une formation professionnelle gratuite en Informatique dans le Centre d’Accueil-Accompagnement
  •  La première Sensibilisation contre les violences faites aux femmes est menée en collaboration de deux Chefs dans un périphérique de Douala, à Dibom II et III, localité qui regorge environ 80 000 habitants. En plus de la commémoration de la Journée Internationale pour l’éradication de toute forme de violences à l’égard des femmes et des jeunes filles, cette Sensibilisation qui vient à point nommé à un moment où le choléra fait son apparition avec ses ravages dans Douala et particulièrement dans cette zone d’une promiscuité galopante, a permis à plusieurs familles de se prémunir pour combattre chacune à son niveau contre la propagation du vibrion . Ce qui a été  porteur, car le pourcentage de contamination (1 seul cas) contre plusieurs cas  décelés dans les autres quartiers au terme de la propagation du vibrion, nous permet de l’affirmer sans fantasme.
  •   La deuxième sensibilisation est effectuée grâce à l’appui du fondateur et son staff administratif,  au Collège POZAM situé à l’Axe Lourd Douala –Yaoundé, parce que regorgeant plus de jeunes filles exposées aux violences, et aussi parce que issues  pour la plupart des parents analphabètes. Cette sensibilisation est programmée selon la feuille de route liée aux 16 jours d’activisme pour la prise de conscience des populations cibles et surtout la mise en garde des auteurs de violences sur la femme.

  •   Plusieurs cas de violences physiques et psychologiques, parmi lesquels 3 cas de viols sont accueillis et traités convenablement selon nos moyens disponibles.
  • Des sessions d’éducation sur les Droits fondamentaux de la Femme camerounaise   sont faites tous les derniers vendredis du mois au Centre d’Accueil-Accompagnement, animé par Maître NGNOUNEMI ZACHE, Avocat au Cabinet  des Avocats au Barreau du Cameroun de Me Koagne à Douala.

  •   2011 :
  • 35 bénéficiaires du poisson et  tout le matériel de fumage et  braisage ; des téléphones et tout le matériel pour exploitation du Call Box, jouissent de ces activités simples et génératrices de revenu au quotidien, par le précieux appui de PADEM : c’est la deuxième phase du concept PROGRESA-LUCOVIFA  qui signifie Programme de Restauration et d’Accompagnement des victimes de violences. 

  • 17 victimes, y compris les enfants  ont bénéficié des produits pharmaceutiques de notre trousse de secours, et de l’entretien-suivi par nos partenaires.
  • Une 3ème sensibilisation est menée dans la Case communautaire des associations des femmes  Bamilékés de l’Ouest  à Bilongue, une localité de Douala 3ème, en collaboration avec la Chefferie de DibomII, à l’occasion de la Journée Internationale de la famille. « Quel apport pour l’amélioration de la santé maternelle et infantile »  est le principal thème de cette sensibilisation.

  •  Une Antenne de LUCOVIFA   est mise sur pied à la Chefferie de Mbanga pongo, un périphérique de Douala qui est peuplée d’environ 800 000 habitants. Rappelons que c’est cette localité qui fut le théâtre de la terrible catastrophe qui avait  abouti au crash d’un Boeing de  la Compagnie aérienne Kenya’s  Airways de  2008 au Cameroun.
  • Affiliation accordée au PNUD du Littoral.
  • 6 enfants des filles mères abandonnées, bénéficient  d’une procédure ouverte par  LUCOVIFA pour l’établissement de leur acte de naissance, surtout pour ceux qui sont en voie de présenter les examens officiels.
  • LUCOVIFA en collaboration avec le MINPROFF de Douala 1er, soumettent le cas des filles mères handicapées à situation précaire, au planning familial via l’hôpital de District de Deido à Douala.
  • La 4ème Sensibilisation est accueillie dans cette grande Chefferie de Mbanga Pongo à la demande du Chef, avec beaucoup d’enthousiasme de ses populations.
Arrivée du bureau Lucovifa à Mbanga Pongo

Madame ABAT(reine de Mbanga Pongo) annonçant à ses populations la nouvelle antenne LUCOVIFA bientôt dans leur localité

Sa Majesté ABAT distribuant les préservatifs féminins aux femmes ( qui est encore comme sujet tabou dans ce village)


Résultat des travaux en atelier par chaque responsable du groupe
la Femme doit son Destin à elle même d'abord!


entretien sur les Violences faites aux femmes

distribution des prospectus d'informations sur les Droits de la Femme, selon le Protocole de Maputo


 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog